Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de TERRA MA TERRE
  • Le blog de TERRA MA TERRE
  • : Événements et dynamiques centrés sur l'écologie à Bagnères de Bigorre. Car informer n'est plus un droit mais un devoir ! Diffusion régulières de dossiers et de fiches pratiques en lien avec nos idées (vertes) et nos partenaires.
  • Contact

PARTENAIRES ALTER'VISIONS

m 95e954ccd21348dba134ef47eee232e4

 

HUSS MASCHINEN PROJEKT

 


pierretelesouk

 

PIERRE ET LE SOUK

 

 

 

 

imovement

 

SOUND SYSTEM I MOVEMENT

 

 

 

fretswing

 

FRET SWING

 

 

 

 

jolies choses

 

 

LA COMPAGNIE DES JOLIES CHOSES

P'tites annonces!!

Olivier Pujol, écoconstructeur, recherche de la laine de mouton.
De plus, il lance, fin janvier, un chantier collectif poele de masse, torchis mur et voûte dans sa maison de Gayan. Echange donc de coups de main contre nourriture et logement.
Pour tout renseignement: pujololivier@yahoo.fr   ou sur leur
blog : http://melissa-et-olivier.over-blog.com


Archives

7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 12:00

Crise de croissance pour le secteur de l'énergie solaire photovoltaïque


L'euphorie est quelque peu retombée sur le marché du solaire. Depuis le début de l'année, les industriels cherchent leurs marques, les marchés sont bousculés et les gouvernements hésitent encore quant à la place à donner au solaire photovoltaïque dans leur portefeuille énergétique. Du coup, le secteur est entré dans une période d'adaptation parfois chahutée.


Face à ces turbulences, les fabricants de panneaux subissent un coup de froid. Mi-août, l'allemand Q-Cells, l'un des tout premiers producteurs mondiaux, a annoncé avoir accusé une perte de près de 700 millions d'euros sur le premier semestre 2009, contre un bénéfice de 82,1 millions d'euros sur la même période en 2008. Un revers brutal, qui survient après des annonces de licenciements chez des fabricants chinois.

 

Le cabinet d'analyses américain iSuppli estime même qu'un engorgement du marché pourrait se produire en 2009, qui verrait la production de panneaux atteindre une puissance totale de 7,5 gigawatts, alors que les installations nouvelles représenteraient seulement un peu moins de 4 gigawatts. En 2008, les ventes mondiales avaient atteint 5,6 gigawatts, selon l'Association européenne de l'industrie photovoltaïque (EPIA).


ENGORGEMENT


Outre l'impact de la crise économique mondiale sur les dépenses d'installation et sur les investissements dans des parcs solaires, le marché du solaire souffre, ces derniers mois, de maux qui lui sont propres. L'Espagne, qui représentait plus de 45 % du marché mondial en 2008, a drastiquement réduit sa politique d'aide financière au solaire, trop coûteuse pour les finances publiques. "L'instabilité des règles, économiques et techniques, est une très mauvaise chose pour la filière", note André Antolini, président du Syndicat des énergies renouvelables.

 

Malgré les signes avant-coureurs de la décision espagnole et d'un engorgement du marché, beaucoup d'industriels, engagés dans une bagarre de parts de marché, ont continué à produire. Henning Wicht, du cabinet iSuppli, note non seulement que le secteur du solaire a récemment attiré un très grand nombre de nouveaux acteurs, qui peinent parfois à y trouver leur place, mais aussi que la production de panneaux est une activité à forts coûts fixes, qui s'accommode mal de variations de marché. Les à-coups conjoncturels ne paraissent pas pour autant remettre en cause la tendance à la croissance sur le long terme. D'autant que le coût du polysilicium, la matière première des modules photovoltaïques, devrait baisser, suite à la récente augmentation de la production mondiale.

 

"L'attractivité du solaire reste solide, sans inspirer de crainte sur le marché", affirme Eleni Despotou, directrice de la stratégie politique de l'EPIA. L'énergie solaire représente actuellement moins de 1 % de la consommation européenne d'électricité, mais pourrait en fournir entre 4 % et 6 % en 2020, selon le cabinet de conseil A. T. Kearney. Cette proportion pourrait même atteindre jusqu'à 12 %, selon Eleni Despotou, si les décideurs politiques européens établissaient "des conditions plus favorables, par exemple en matière de réseaux intelligents (smart grid) et de techniques de stockage de l'énergie".

 

De nombreux pays projettent de développer nettement la part du solaire dans leur production d'énergie. En France, le Grenelle de l'environnement a fixé un objectif d'une puissance installée de 5,4 gigawatts en 2020. Ces engagements à long terme ont conduit EDF à présenter, fin juillet, un projet d'usine de panneaux solaires avec l'américain First Solar.

 

Plus important marché mondial ces dernières années, excepté en 2008 avec la brusque montée en régime de l'Espagne, l'Allemagne devrait reprendre la tête en 2009, tandis qu'aux Etats-Unis, la baisse des prix et les aides fédérales vont soutenir la demande.

 

Les fabricants chinois, déjà très présents dans le Top 10 mondial, vont, de leur côté, profiter non seulement du plan de relance économique initié par leur gouvernement, mais aussi de la politique d'équipements en installations solaires des provinces. Cela leur permettra de se constituer une base nationale propice à une stratégie de développement encore plus offensive à l'étranger.


Bertrand d'Armagnac
pour Le Monde.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by LeMonde.fr - dans Energie
commenter cet article

commentaires