Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de TERRA MA TERRE
  • Le blog de TERRA MA TERRE
  • : Événements et dynamiques centrés sur l'écologie à Bagnères de Bigorre. Car informer n'est plus un droit mais un devoir ! Diffusion régulières de dossiers et de fiches pratiques en lien avec nos idées (vertes) et nos partenaires.
  • Contact

PARTENAIRES ALTER'VISIONS

m 95e954ccd21348dba134ef47eee232e4

 

HUSS MASCHINEN PROJEKT

 


pierretelesouk

 

PIERRE ET LE SOUK

 

 

 

 

imovement

 

SOUND SYSTEM I MOVEMENT

 

 

 

fretswing

 

FRET SWING

 

 

 

 

jolies choses

 

 

LA COMPAGNIE DES JOLIES CHOSES

P'tites annonces!!

Olivier Pujol, écoconstructeur, recherche de la laine de mouton.
De plus, il lance, fin janvier, un chantier collectif poele de masse, torchis mur et voûte dans sa maison de Gayan. Echange donc de coups de main contre nourriture et logement.
Pour tout renseignement: pujololivier@yahoo.fr   ou sur leur
blog : http://melissa-et-olivier.over-blog.com


Archives

24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 00:00


ECOCENTRE du PAYS NANTAIS
 
Heol  La Maison Autonome


Ecofestival de Moisdon
envoyé par Castelproductions.


Les 21 & 22 juillet 2007, la maison autonome de Moisdon-la-Rivière a fêté ses 10 années d’autonomie.

La révolution ne s’est pas faite en un jour. Achat de la maison en 1976 pour “40 000 francs” (6 100 euros). A l’époque, l’habitation, vétuste, mesure 50 mètres carrés. “On l’a rénovée avec nos neurones et nos petites mains” : terre, chanvre et paille en guise de matières premières. En se mettant au vert, M. et Mme Baronnet ont expérimenté leurs idées à domicile avec leurs quatre enfants.

Première résolution : la chasse au gaspi. “La première source d’énergie, c’est celle que l’on ne dépense pas, affirme M. Baronnet. On a passé en revue tous les postes énergétiques d’une vie quotidienne et on n’a gardé que l’essentiel, tout en réfléchissant à des techniques alternatives…

Traduction : une douche, “c’est 5 litres maximum”. Les robinets s’actionnent à coups de pédales, pour couper court à toute dilapidation. L’eau est guidée du toit vers deux citernes enterrées, 800 litres au total.


Pour conquérir son autonomie énergétique, la famille Baronnet a d’abord installé des photopiles tournantes (2 220 euros les 6 m2), complétées par un chauffe-eau solaire. Faute de solution dans le commerce - on était alors en 1997 -, M. Baronnet s’est ingénié à élaborer, avec un ami, un prototype d’éolienne. L’énergie est garantie sept mois de l’année par le solaire, deux mois par l’éolien. Le reste du temps, un poêle associé à un bouilleur fait l’affaire, nécessitant “l’achat de 400 euros de bois par an”.


A l’arrivée, “on consomme dix fois moins d’eau et d’électricité que la moyenne des Français” et… la gratuité est totale. Prix de revient final de la maison : “Moins de 35 000 euros, sachant que je n’ai quasiment pas eu recours à des artisans”, précise M. Baronnet.

Désormais, les Baronnet vivent de leur “art”. La visite de leur maison est payante - “70 000 personnes en dix ans !” -, de même que les conférences et les stages de construction qu’ils proposent. Un prototype de “maison autonome” à moins de 25 000 euros a poussé dans le jardin. “On nous regardait comme des doux rêveurs, des crétins utopistes, aujourd’hui, on nous déroule le tapis rouge !”


Yan Gauchard
Article paru dans l’édition du 30.01.07


Le livre

De la maison autonome à l’économie solidaire
Par Patrick Baronnet
Route de Louisfert
44520 Moisdon la rivière

http://www.heol2.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Terra ma Terre - dans Energie
commenter cet article

commentaires

MOUGAS 28/05/2017 10:44

Je recherche un artisan pour faire poser des photospiles et une éolienne...
Dites moi.