Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de TERRA MA TERRE
  • Le blog de TERRA MA TERRE
  • : Événements et dynamiques centrés sur l'écologie à Bagnères de Bigorre. Car informer n'est plus un droit mais un devoir ! Diffusion régulières de dossiers et de fiches pratiques en lien avec nos idées (vertes) et nos partenaires.
  • Contact

PARTENAIRES ALTER'VISIONS

m 95e954ccd21348dba134ef47eee232e4

 

HUSS MASCHINEN PROJEKT

 


pierretelesouk

 

PIERRE ET LE SOUK

 

 

 

 

imovement

 

SOUND SYSTEM I MOVEMENT

 

 

 

fretswing

 

FRET SWING

 

 

 

 

jolies choses

 

 

LA COMPAGNIE DES JOLIES CHOSES

P'tites annonces!!

Olivier Pujol, écoconstructeur, recherche de la laine de mouton.
De plus, il lance, fin janvier, un chantier collectif poele de masse, torchis mur et voûte dans sa maison de Gayan. Echange donc de coups de main contre nourriture et logement.
Pour tout renseignement: pujololivier@yahoo.fr   ou sur leur
blog : http://melissa-et-olivier.over-blog.com


Archives

23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 10:45
 

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 820 associations

Communiqué de presse du vendredi 20 juin 2008
Contact presse : 06 64 100 333

Stockage de déchets radioactifs :
3115 communes concernées dans 20 départements !

Le Réseau "Sortir du nucléaire"
diffuse la carte de sites menacés
et appelle à une manifestation le samedi 12 juillet 2008 à Paris

Le Réseau "Sortir du nucléaire" diffuse ce jour la carte des sites pressentis par l'Andra (Agence nationale des déchets radioactifs) pour y imposer un stockage souterrain de déchets radioactifs.

- Le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle les populations concernées - plus de 3000 communes ont déjà été démarchées par l'Andra ! -  à refuser fermement ce projet d'enfouissement de déchets nucléaires en participant nombreux à la manifestation du samedi 12 juillet 2008 à Paris : http://www.sortirdunucleaire.org/12juillet-paris/
 
- D'ores et déjà, partout en France, des groupes s'organisent, lancent des pétitions, s'adressent à leurs élus pour dire NON à ce projet. Une journée nationale d'action (rassemblements simultanés sur tous les sites menacés) est à l’étude pour la rentrée.
 
- De même, le Réseau “Sortir du nucléaire” invite les élus locaux à étudier la situation avec clairvoyance et donc à refuser de sacrifier l'avenir de leur région.

- Le Réseau "Sortir du nucléaire" met à disposition sa publication "Déchets nucléaires, le casse-tête" en téléchargement libre :
http://www.sortirdunucleaire.org/sinformer/brochures/dechets/journal-dechets-v2-web.pdf

Le Réseau "Sortir du nucléaire" diffusera lundi 23 juin un dossier complet sur cette affaire.

Contact presse : 06 64 100 333


Centre de stockage pour déchets nucléaires : 20 départements compatibles

AFP - 20.06.08 - quelque vingt départements disposent d'un terrain géologique a priori compatible avec l'accueil d'un centre de stockage de déchets radioactifs "de faible activité à vie longue", a indiqué vendredi l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra).
 
Dans ces vingt départements (Ardennes, Aude, Aveyron, Cher, Eure, Indre, Lot, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Bas-Rhin, Seine-Maritime, Somme, Tarn-et-Garonne, Vosges), inclus dans huit régions, 3.115 communes sont "susceptibles d'accueillir le centre", a déclaré à l'AFP Jacqueline Eymard, porte-parole de l'Andra.
 
Ces communes, dont la liste n'est pas rendue publique, mais dont les maires ont reçu un courrier jeudi ou vendredi, sont appelées à faire connaître d'ici au 31 octobre 2008 leur intérêt pour le projet, selon l'Andra. Des études plus approfondies seront ensuite réalisées pour départager les candidats. La démarche "ouverte et progressive, basée sur le volontariat des collectivités locales", selon un document de l'Andra, se veut résolument "transparente", a expliqué Mme Eymard.
 
Le ministère de l'Ecologie avait lancé le 5 juin un appel à candidatures afin d'identifier les sites volontaires. Le centre, dont l'ouverture est envisagée en 2019, doit permettre de stocker de déchets radioactifs "de faible activité à vie longue" (FAVL), dont la durée de vie est estimée à au moins 5 000 ans, d'après l'Andra.
 
Les FAVL comprennent, entre autres, les déchets graphites, provenant de l'exploitation et du démantèlement d'anciens réacteurs EDF arrêtés, et les déchets radifères (pour radium, NDLR), que l'on trouve dans les composants électroniques ou les pots catalytiques, précise-t-on de même source.
 
"Ce centre est une nouvelle épée de Damoclès sur notre tête. Rien ne peut contenir la radioactivité. En sous-sol, cela partira dans les nappes phréatiques", a dénoncé Michel Marie, porte-parole du Collectif contre l'enfouissement des déchets radioactifs (Cedra) basé à Chaumont. "Si ce projet est si bon, pourquoi les communes se voient-elle offrir une carotte financière ? On en a marre de ce rachat des consciences", a-t-il pesté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Réseau - dans Déchets
commenter cet article

commentaires