Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de TERRA MA TERRE
  • Le blog de TERRA MA TERRE
  • : Événements et dynamiques centrés sur l'écologie à Bagnères de Bigorre. Car informer n'est plus un droit mais un devoir ! Diffusion régulières de dossiers et de fiches pratiques en lien avec nos idées (vertes) et nos partenaires.
  • Contact

PARTENAIRES ALTER'VISIONS

m 95e954ccd21348dba134ef47eee232e4

 

HUSS MASCHINEN PROJEKT

 


pierretelesouk

 

PIERRE ET LE SOUK

 

 

 

 

imovement

 

SOUND SYSTEM I MOVEMENT

 

 

 

fretswing

 

FRET SWING

 

 

 

 

jolies choses

 

 

LA COMPAGNIE DES JOLIES CHOSES

P'tites annonces!!

Olivier Pujol, écoconstructeur, recherche de la laine de mouton.
De plus, il lance, fin janvier, un chantier collectif poele de masse, torchis mur et voûte dans sa maison de Gayan. Echange donc de coups de main contre nourriture et logement.
Pour tout renseignement: pujololivier@yahoo.fr   ou sur leur
blog : http://melissa-et-olivier.over-blog.com


Archives

16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 00:45

Dimanche 16 décembre, un train chargé de déchets nucléaires doit quitter l’Italie pour rejoindre l’usine française de retraitement des déchets nucléaires de La Hague, dans la Manche.
Si l’Italie s’est prononcée par référendum, en 1987, pour l’abandon de l’énergie nucléaire, l’héritage de la production passée demeure avec l'existence d'important tonnage de déchets radioactifs. La population ayant dit non au stockage de ces déchets radioactifs, en mai dernier, le numéro un mondial du nucléaire, le français AREVA, a signé un contrat avec la SOGIN (société de gestion des installations nucléaires italiennes), de plus de 250 millions d’euros, portant sur le traitement de 235 tonnes de combustibles nucléaires irradiés.

Ce genre de convoi n’est pas exceptionnel. La France, avec l’usine de La Hague, s’est fait une spécialité du retraitement des déchets nucléaires et, à travers le monde, plusieurs pays profitent de cette capacité : l’Allemagne, l’Australie, la Belgique, l’Espagne, le Japon, les Pays-Bas, la Suisse…
Pour Greenpeace, l’industrie nucléaire n’hésite pas à "transformer la France en véritable poubelle du nucléaire". L’association s’inquiète en effet du devenir de ces déchets une fois recyclés, avec une possible présence durable faute de débouché en Italie…

Pour mémoire, rappelons que dernièrement l’homologue italien de EDF, ENEL, a pris une participation de 12,5 % dans le réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville, en Normandie. Cette participation lui permet de bénéficier d’un accès proportionnel à l’électricité produite. Autrement dit, 20 ans après que les Italiens aient dit non au nucléaire, leur industrie contourne leur décision en faisant son marché dans un pays voisin…

Partager cet article

Repost 0
Published by TERRA MA TERRE - dans Energie
commenter cet article

commentaires